UN ROBE

Expérience plastique, théâtre, danse, création sonore

Licence poétique qui évoque le masculin du féminin et inversement. 

Intrigue qui s’élabore autour de la garde-robe de l’artiste Laure Guelle constituée de vêtements conçus comme des fragments d’histoires de corps. Cette garde-robe prend forme de manière théâtrale à partir de textes inhérents à des évènements tant historiques qu’intimes liés au vêtement. 

LE PROJET

« L'âme habite dans le corps, le corps habite dans le vêtement, le vêtement habite dans l'histoire. Nos émotions habitent dans la chair, la chair habite dans le textile, le textile habite dans la société. A partir de cette géographie, j'établis une multitude de cartes pour amener le spectateur à voyager dans mon raisonnement. » 

Laure Guelle 

Un Robe est un projet de recherche et de création qui a comme objet la mise en place d’une performance textile dont l’intrigue s’élabore dans un univers où la déambulation codifiée et la rencontre sont les principales activités des protagonistes. 

Il est réalisé sur un mode rythmé et inspiré par divers aspects et codes du vêtement qui sont ici déconstruits, revisités, tant d’un point de vue historique que politique, intime ou social, esthétique et théorique. 

Chaque vêtement est conçu comme un cocon ouvert, appelé Cuirasse Grand siècle *. 

Cuirasse ; dans le sens protecteur ou combatif suivant sa forme, son poids, son envergure… mais aussi cocon dans le sens où le vêtement donne naissance à une créature. 

*« Cuirasse Grand siècle » référence au magazines Vogue des années 1920 évoquant régulièrement « l’allure grand siècle » faisant référence au style de la 1ére guerre mondiale. 

Un Robe.jpg
robe double

INTENTION

« Au point de contact entre la société, l’individu et les pratiques sociales, le vêtement est par excellence l’espace de l’imposition des normes et de leurs transgressions. » 

Revue des Modes pratiques 2015 

Le parti pris de Laure Guelle s’appuie sur la vision du vêtement comme espace de survie, exploration identitaire, langage poétique, esthétique, social, politique et culturel. 

Le vêtement est aussi expérimenté comme une architecture corporelle commune : être ensemble dans un même corps, une même habitation textile. 

LE BOUDOIR

Un robe a été développé à partir d’une installation, imaginée comme un boudoir Dernier cri, et produite comme une exposition en parallèle. 

Ce boudoir, pièce intermédiaire entre la salle à manger et la chambre, entre le « manger et le coucher » propose une vision intime et fantasque du vêtement. 

Diverses mises en scènes photographiques exposent les vêtements incarnés dans Un Robe. 

La réalisation de ce projet hybride nécessitant plusieurs étapes de travail, il est apparu nécessaire de la développer sur une période de trois ans. 

Après un temps de réflexion et d’échange autour des thèmes choisis, les prototypes sont élaborés. Ils prennent leur forme définitive lors de résidences plastiques et chorégraphiques. 

Des ateliers de recherches pratiques, d’une durée plus ou moins longue selon les besoins, se déroulent, au fur et à mesure de l’avancée du projet ; soit des expérimentations sonores, gestuelles et théâtrales (ateliers chorégraphiques, lectures et essais sur les textes, improvisations, conférences ludiques) en lien étroit avec les prototypes appelés Cuirasses Grand Siècle et avec les textes écrits par Laure Guelle, viennent structurer la dramaturgie du spectacle. 

Un robe-Boudoir_edited.jpg
 

L'ÉQUIPE

Avec : Laure Guelle, Caroline Chaudré, Suzanne Cloutier,

André Mandarino, Moïse Schaeffer 

Création plastique : Laure Guelle 

Mise en scène, chorégraphie: Suzanne Cloutier 

Création sonore et musicale : Maxime Lance 

Création lumière : Fred Boileau 

Chargée de production : Florence Mazingant 

Chargée de diffusion : Magalie Masure 

Photographie : Agathe Dufort 

Vidéo : Sophie et Téano Andrade 

Partenaires : La Fileuse, friche artistique de Reims, le Laboratoire chorégraphique,

Pôle danse des Ardennes. 

 
 
Un_robe-robe_tube_modifié_edited_edited.jpg

©2019 by collectif artistique La Rivière qui Marche. Reims